• Retours...

    Le 08 aout 2003
    ...d'Avignon : Mitigé, même si les professionnels du verrouillage (voir 09/07) sont vite partis, et que ça s'est organisé plus constructif après. Le coeur n'y était plus trop quand même, ambiance morose sur tout le festival. Pour ma part, grève le 1er jour, portes ouvertes les deux suivants, puis le reste de la semaine j'ai joué sans pub pour ceux qui avaient fait exprès de venir, c'est pas eux que je veux emmerder. Sans pub non plus pour pas aller raccoler un public désoeuvré juste parce que d'autres faisaient grève. Et puis en me disant "Bon, ça fait 15 ans que je milite pour un peu tout, ça m'a jamais empêcher de chanter, au contraire, c'est pas parce que là ça touche mon p'tit boulot qu'il faut arrêter," je me suis mis à afficher un peu et chanter aux terrasses la semaine suivante. Effet immédiat, ça s'est relativement bien passé. Puis descente normale de la dernière semaine, mais on partait pas de bien haut. Total, 313 spectateurs (bof), 34 programmateurs et des contacts déjà bien avancés (bon).

    ...de bâton : Epuisement physique, nerveux, canicule, bref, retour vidé et aphone, au bout d'un mois le corps prend sa revanche.

    ...aux sources : En dehors du spectacle avec Patrick FONT (Novembre) et de la première partie de Philippe VAL (Octobre), retour aux sources aussi pour l'écriture, je m'arrête un peu de courir et vais m'enfermer un bout d'Août dans une maison loin de tout pour voir si ça marche, de dire comme ça, hop, de là à là, j'écris. Je sais pas, j'ai jamais fait comme ça, on verra bien.

    ...sur terre : Bon, je vous tiens au courant pour tout ça, en tout cas c'est bien gentil de venir voir ce site de temps en temps. Merci donc, et ...

    ... A bientôt au plus tard.

    Nicolas
     
  •