Presse

 

Les chansons bleues et à poing de Nicolas Bacchus

La Marseillaise - Le 19 avril 2009

Musique. Nicolas Bacchus, chanteur atypique en concert fin avril sort "A table", un CD 18 titres.

     Si vous n'aimez pas les chansons tiédasses, alors vous serez fascinés par l'univers artistique de Nicolas Bacchus. De son vrai nom Nicolas Bages, ce chanteur atypique, drôle et émouvant à la fois affectionne la poésie libertaire, en se revendiquant engagé, et franchement subversif. Ouvertement homosexuel, il l'affiche sans détours dans des chansons comme "Ton fils (...dort avec moi)", "Dans les saunas", "Les maladies mortelles", Nicolas Bacchus évoque les rapports humains avec des musiques virevoltantes qu'il compose lui-même, tandis qu'il confie très souvent les paroles de ses textes à son complice Erwan Temple. Même si l'on ne peut guère comparer Nicolas Bacchus à un de ses confrères, on peut parler de filiation en citant pêle-mêle Brassens, Guidoni, Dick Annegarn, Anne Sylvestre, Juliette, ou encore Jann Halexander, qui signa en 2006 un texte intitulé "A table". C'est également ainsi que se nomme un des albums de Nicolas Bacchus, et on peut affirmer que "A table" est un immense opus, qui prend des risques, qui nous prend aux tripes, nous malmène, nous séduit, nous intrigue, nous met mal à l'aise, peut nous choquer, mais nous emballe dès la première écoute. Et puis, reconnaissons-le, Nicolas Bacchus est généreux puisque ce sont 18 titres qui structurent l'album. La dernière est un sacré clin d'oeil, une foutue parodie de la chanson de Hugues Auffray "Le petit âne gris" revisitée avec des paroles plus déjantées et en prime des imitations de Renaud, Vincent Delerm, Carla Bruni, Barbara, Bénabar, Goldman, et Charles Aznavour. Entre temps il aura parlé de pommes, de papous, de châteaux, de ses amants, des voleurs d'ivoire, et des sans-papiers, en invitant sur l'album Debout sur le Zinc, Juliette, Eric Toulis, Royal Breakfast, Freddy Eichelberger, Mamouchka, les Pistons Flingueurs, et l'immense Michel Glasko l'un des plus grands accordéonistes français. Nicolas Bacchus qui sera à Marseille au Bicok le 25 avril, a aussi découvert le génial Manu Galure. Total respect !

Sébastien Faramans