Presse

 

Le Retour de BACCHUS

Blog "Culture et Chanson" & Podcastjournal.net - Le 22 decembre 2011

Je ne parle pas de la divinité, mais de son incarnation. Nicolas Bacchus. Troubadour libertin, décomplexé : Si je taquine les femmes en prose / Je rêve à l’homme en vers / Et contre tout.
Avec Guidoni et Juliette, il a clairement participé à la libération de la parole homosexuelle dans la chanson, ce n’était pas gagné, ce n’est d’ailleurs toujours pas acquis non plus. Bacchus est toujours là, de sa petite ombre, régnant sur une certaine chanson poético-engagée, somptueusement écrite et mise en musique. Le nouvel album La Verve et la Joie ne déroge pas à la règle : belle production avec des duos classes : Anne Sylvestre, Agnès Bihl, Sarcloret.

nicolas

 

 

 

           

 

 


 

 

Mention 4 étoiles à la chanson Identité Nationale, une chanson salutaire, comme celle toute récente, sublime de Bénabar, Politiquement correct, on a besoin de chansons salutaires en ces temps pénibles où les Français sont souvent divisés, montés les uns et les autres, en fonction de couleur de peau, d’orientation sexuelle ou encore de classes sociales, voire tout récemment encore le comportement d’un Mariani chef de file de l'inquiétante droite populaire et sociale, qui envoie les forces de l’ordre bosser à la place des grévistes.

141684nb972violettour900

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le nouveau cru Bacchus est de la même qualité artistique et technique que les précédents. C’est pourquoi ses chansons défient le temps qui passe. Filet mignon est l’une des plus belles chansons sensuelles et tendres de ces dernières années sur l’amour homosexuel. Ne venez pas me dire qu’il est difficile de trouver le dernier album du troubadour, c’est faux, faux et archi-faux, il a été l’un des premiers dans le milieu de la chanson à s’adapter à l’évolution du marché du disque, pour ceux et celles indifférents à l’objet disque, on peut toujours télécharger les chansons sur fnacmusic.com, musicme.com etc… ou simplement le voir sur scène. Je stoppe là, j’ai trop parlé, une chanson Bacchus ne se conseille pas : on l’écoute et on se tait face à un si beau talent qui s’impose.

http://www.bacchanales-prod.fr/

 Luc Melmont pour
Culture et Chanson