Presse

 

Le Bacchus nouveau est arrivé

La Marseillaise - Le 24 novembre 2006

Nicolas Bacchus était déjà passé l'an dernier au Comoedia. Le revoilà ce soir à Aubagne, cette fois-ci sur la scène de la MJC, mais toujours avec le même album "A Table !" qu'il décline dans son spectacle "Chansons bleues ou à poing".

Dans la lignée des Brel, Brassens, Desproges ou Bedos dont il s'inspire volontiers, ce Parisien d'adoption né à la musique à Toulouse, chante de tout et surtout de ce qui le dérange. Avec sa guitare en bandoulière, il nous entraîne dans un univers qui pique là où ça fait mal. Trublion farceur, parfois un brin potache avec sa langue bien pendue, il n'a pas peur d'égratigner les têtes bien pensantes.

Bien au contraire, sur scène, les vannes fusent entre les chansons, toujours cinglantes, jamais méchantes. Rares sont ainsi les spectateurs qui résistent à sa version du Petit âne gris d'Hugues Aufray où le chansonnier se permet de parodier Vincent Delerm, Manu Chao, Aznavour, Renaud, Barbara ou encore Carla Bruni...

G.D pour

La Marseillaise