Presse

 

Tendre revendicatif

Le courrier indépendant - Le 27 avril 2006

Nicolas Bacchus est revenu à Loudéac. Non plus en première partie mais un tour de chants complets. Le public est ravi.

600 personnes avaient réclamé Nicolas Bacchus la saison dernière. Il assurait en effet la première partie de Jeanne Cheral. Le chanteur avait séduit la salle puisque celle-ci l'avait longtemps bissé.

Pascal Blévin, toujours à l'écoute du public loudéacien a donc eu la bonne idée de programmer Nicolas Bacchus pour la nouvelle saison culturelle. Las. 200 spectateurs seulement ont répondu présent. "J'aurai bien aimé plus que le tiers de la saison passée, regrette un peu le programmateur. Mais ça rentre dans mon budget prévisionnel... Et puis, une soirée chanson française, c'est vraiment agréable".

Formation réduite, plaisir grandi. Sur scène, Nicolas Bacchus évolue avec sa guitare, Hélène Billard au violoncelle et Damien Dekwak à l'harmonica. Ce qui n'empêche pas de passer un bon moment. Bien au contraire. Avec dérision, il parle de sa vie, de ses sentiments, de sa mère. Engagé, il n'hésite pas à entrecouper ses chansons de sketch où il exprime sa révolte avec une percutante ironie. Des textes qui mettent en exergue ses coupsde gueules, ses excès, son humour. Bref, un concert atypique pour un plaisir tout aussi innovant.