Presse

 

Devant tout le monde (chronique album par Michel Kemper)

Le Petit Format (Centre de la Chanson) - Le 02 juillet 2012

C’est grand luxe que ce nouvel opus enregistré en public aux Trois baudets, à Paris, concert ici restitué tant par le son que par l’image. Ce live n’est composé, à quelques exceptions près (dont un Brassens, un Font et un Dimey) que des titres du précédent album, La verVe et la Joie, qu’il reprend en (quasi) totalité.
Doublon ?
Non, car l’intérêt est ailleurs, dans cette belle énergie scénique, communément partagée entre le chanteur, ses invités (parmi lesquels Agnès Bihl, Lucas Rocher et Anne Sylvestre) et son presque grand orchestre (dix musiciens tout de même !) : "personne ne s’est économisé, ça s’entend, ça se voit."
De fait, plus encore que ses précédentes (et déjà succulentes) galettes, ce disque devient la plus belle carte de visite qui soit pour le toulousain Nicolas Bacchus, opus qui forcément restera dans les annales de la chanson, ne serait-ce parce que, loin de l’image engagée, militante, que peut avoir Bacchus, c’est bien d’un show qu’il s’agit là. Un show qui, certes, n’abdique rien des valeurs et indignations de l’artiste, mais s’écoute, se regarde, comme un moment des plus agréable, d’autant plus qu’il est baigné d’amour et d’amitié.

Michel Kemper
pour Le Petit Format
M. Kemper, ancien de Chorus, tient également le blog Nos Enchanteurs