Presse

 

Bacchus : un vin aigre doux

http://toulouse.webcity.fr/sortir - Le 01 janvier 2001

"Subversion politique et sexuelle en milieu urbain. Fin du XXème siècle". Nicolas Bacchus réchauffe la rentrée 2001. Au Fil à Plomb du 12 au 14 Janvier
Pour cette rentrée 2001, Nicolas Bacchus est de retour au Fil a plomb, scène qu'il avait déjà investie en juin dernier. Et si vous fréquentez les petits lieux où la chanson est reine (notamment Le Bijou) ou bien même le marché de Saint-Sernin, vous connaissez certainement cet énergumène. "L'essentiel, c'est de ne pas plaire à tout le monde", dit-il. Et ça lui ressemble bien…
"Electron libre néo-libertin écolo alternatif pédé affirmé"
Planté sur scène tel un arbre dans sa terre, voilà un chanteur entièrement engagé qui n'a pas sa langue dans la poche. "Emmerdeur énervant ou énerveur emmerdant" ? A vous de voir… ou plutôt d'entendre ses chansons qui traitent ouvertement de son homosexualité ( Ton fils …), de son amour de l'écologie, du Gros gland (…), ou encore d'amis intimes (La chanson de l'ami)… Car si l'animal est un adepte de la provocation, il l'est aussi de la douceur. Son premier cd, Coupe d'immondes , auto-tout (-produit, -distribué, et même -chanté), est le reflet de ces atmosphères nuancées à la Bacchus. De l'air champêtre du titre éponyme à celui de Sale pédé aux accents andalous, Nicolas parle avec ses tripes, entre blessures et franche rigolade.
Jérôme BOLOCH

http://toulouse.webcity.fr/sortir