Presse

 

Chroniques disques : Balades pour enfants louches

Chant'Essonne - Le 01 mai 2002
Un album en public témoin fidèle du spectacle de cet auteur, compositeur et interprète, frondeur et provocateur qui ponctue son tour de chant d’éclats de voix, de coups de gueule. Nicolas Bacchus ne mâche pas ses mots, révolté par les hypocrisies, l’ordre moral. Bavard impénitent, entre sketchs et chansons, il y parle de politique, d’amour différent ("Ton fils… dort avec moi"), s’insurgeant contre les tabou, les interdits, sortant ses griffes lorsqu’il évoque Christine Boutin, le sort des sans-papiers, le charity-buuiness (“Les Restos") les bonnes causes et les mauvaises raisons. Caustique, revendicatif, il sait aussi se montrer tendre (“Chanson de l’ami"), écorché vif avec des textes poignants comme cette “Chanson de l'Ange”ou “Allez, l'ami" qui rappelle par ses accents le Jeff de Brel, et n’oublie pas de rendre hommage à ceux qui l’ont inspiré comme Richepin avec qui il ouvre et clôt son spectacle. Un enfant louche et rebelle, dérangeant, irritant parfois mais aussi ô combien tonique et salutaire.