Presse

 

Nicolas Bacchus : chansons, coups de gueule et poil à gratter

Festival des cultures et diversités sexuelles - Le 01 juin 2004

Nicolas Bacchus nous invite à la balade. Chaussez vos oreilles, allumez votre cervelle, et laissez-vous emporter par ses chansons coups de poing ou coups de cœur, sa poésie grinçante et politiquement "je t’emmerde", son blabla sur les coming out ou sa loi des vases communicants, qui lui fait déplorer qu’on ne puisse "ouvrir sa gueule que quand on chie dans son froc". Accompagné de ses guitares militantes et de son humour "poil à gratter", seul ont pu le suivre dans l’aventure, un VTT (violoncelle tout-terrain) et un harmonica de course, car si la promenade est salutaire, c’est un véritable courant d’air dans les idées.
Vous avez horreur des chansons d’amour ? Alors vous allez adorer celles de notre troubadour toulousain, parce qu’il les chante au masculin et n’oublie jamais, ni les écorchures, ni les désillusions. Rien que du vécu. Il égraine sa vie en musique, sans s’interdire d’ajouter à son décor, les érotiques bagnards de Jean Genet, des poèmes de Richepin ou de Brassens.

P. LAUCOIN