Imprimer

L'heure des goûts et des coups

(Nicolas BACCHUS)


Je ne sais pas comment te dire
Bien sûr, tu m'aimes, ça m'fait plaisir
Mais tes offrandes sont superflues
Les accepter, je ne peux plus

 

  • Car tu as un vrai goût de chiottes
    Faut voir c'que d'vacances tu m'rapportes
    Je n'ai plus d'endroit où planquer
    Tous les cadeaux que tu me fais.

Comment te faire comprendre encore
Les émois où tu mets mon corps
Les spasmes et violents arrière-goûts
Que me provoquent tes ragoûts

 

 

  • Car tu as un vrai goût de chiottes
    Ne me fais plus de bœuf carottes
    Je n'ai plus d'endroit où gerber
    Les p'tits plats qu'tu m'as mitonnés.

Ne me présente pas encore
Un nouvel ami matador
Ou un jeune loup du RPR
Rev'nu du Gabon (pour affaires…)

 

 

 

 

  • Car tu as un vrai goût de chiottes
    Faut voir les potes que tu dégottes
    J'n'ai plus d'miroirs où vérifier
    Que j'ressemble pas à ces tarés.

 

Ne m'fais surtout plus écouter
Les tous derniers chanteurs français
Qu't'as découvert, soldés, aux puces
Y'en a, c'est pire que du Bacchus

 

  • Car tu as un vrai goût de chiottes
    Faut voir les tubes où tu tripes hot
    Je n'ai plus d'amis sourds muets
    A qui céder tes vieux CD.

 

Il y a quand même dans tout ça
Quelque chose que je n'comprends pas
Pourquoi avec ce sale goût-là
Pourquoi, dis-moi, tu m'aimes, moi ?
MAMAN !