• "Nous savons tous les deux que le monde sommeille par manque d'imprudence"

    (Jacques Brel, 1977, Jojo)



    Bonjour,

    Je nous souhaite donc à tous beaucoup d'imprudence et un prompt réveil :

    Pour le public, l'imprudence de la curiosité, pour aller voir hors des évidentes autoroutes ;

    pour les intermédiaires, pros de toutes sortes, l'imprudence d'oser parier sur la précédente, pour faire découvrir et pas resservir ;

    pour nous, l'imprudence de continuer malgré tout, pour dire quand même, pour voir jusqu'où.



    Et puis une pensée pour la nouveauté de ce 1er janvier, l'arrivée du nouveau régime des intermittents :

    Alors, bonne année l'Assedic, mais c'est pas gagné, même débarrassée de nous...
     
  •