NEWS

 
  • Dates reportées pour Marseille, de fin février à début avril 2004, et début d'ambryon de tournée en Bretagne en Janvier, en Suisse fin Avril. Voir "Concerts", tout est à jour.

    Dernières nouvelles des premières parties : OUAIIIS ! ça s'est très bien passé au Festi Val de Marne avant Juliette, puis au Train Théâtre avant Philippe Val, plein de disques partis, ce qui paye la fabrication du 3ème millier et m'évite les dettes...

    Tout ça remonte le moral en ces périodes moroses ... même si ce n'est qu'un jour à chaque fois, fruit de longs contacts préalables et de plein d'autres infructueux. Mais bon, ça fait du bien quand même, merci !

    La première partie de Bénabar en mars est enfin confirmée, et j'espère que ça se passera aussi bien.

    La bise en attendant, et ...

    ... A bientôt au plus tard.

    Nicolas
     
  • Retour à Toulouse

    Le 25 septembre 2003
    Mais non, pas définitif, juste trois dates entre 31 octobre et 6 Novembre histoire qu'on ne m'oublie pas trop vite là-bas.

    Sinon toutes les dates sont à jour et petit à petit ça se remplit, mais c'est dur (voir "news" précédente... dans le cadre suivant).

    J'y retourne d'ailleurs.

    A bientôt au plus tard.

    Nicolas
     
  • Mitigeons...

    Le 05 septembre 2003
    Mitigeons, donc, entre les bonnes nouvelles et les fatigantes :

    Les bonnes, d'abord :

    -La saison prochaine s'annonce comme celle des premières parties et co-plateaux : En plus de Juliette, Val, et Font, je vais jouer à Nantes avec David LAFORE (Janvier), à Bouguennais (c'est à côté et en Mars) avec Bénabar, à Paris avec Agnès BIHL au Limonaire et Les Kag's à la Flèche d'Or (Octobre).

    -Hélène HAZERA me fait l'amitié de me réinviter sur France Culture dans son émission pour deux chansons en direct le 8 Octobre.

    -33 programmateurs sont venus me voir à Avignon et je suis en train de les rappeler...

    Justement, la fatigue : Jusque là, ça donne deux dates fixées (Belfort et Bouguenais), sinon la rengaine c'est plutôt : "Alors personnellement j'ai beaucoup aimé, mais vous comprenez, (alors là c'est au choix :)

    -la Mairie vient de changer et ils ne voudront pas de ça.

    -je ne sais pas comment présenter ça à mon conseil d'administration.

    -c'est un peu engagé quand même et il faudrait un public, ou un lieu, ou une occasion, spécial(e).

    -etc.,

    mais bravo continuez, moi j'ai passé un super moment, bon courage et surtout tenez-moi au courant de ce que vous faites."

    Ben voilà, c'est fait : si ils font tous comme toi, je te tiens au courant : je fais : RIEN.

    En résumé, ce genre de raisonnement, ça veut quand même dire : "ce que tu fais, c'est bon pour moi qui suis au courant, mais pour le public d'abrutis pour lequel je programme, c'est un peu trop. Je me garde ma culture et je leur sers une soupe plus digeste, d'ailleurs j'ai Lagaf en Janvier."

    Bon, j'arrête de m'énerver, parce que le pire, c'est que dans le lot y'a des tas de gens sympas et sincères. On peut être sincèrement frileux, aussi...

    Pis y'a les autres, merci, qui feront que vous pourrez quand même venir me voir un peu toute l'année et un peu partout, alors on arrête de se plaindre et au boulot (message d'autopersuasion).

    La bise virtuelle en attendant mieux (mais pas tous à la fois).

    A bientôt au plus tard.

    Nicolas
     
  •